fbpx

Article de Blog

Découvrez nos articles portant sur des sujets variés

Le commencement de l’hiver (li dong)

Olivier Meunier 21 décembre 2020 0 commentaires 0

Le 7 novembre est la journée du ‘’commencement de l’hiver’’ (li dong 立冬) selon le calendrier solaire chinois. C’est la 19e des 24 périodes climatériques nommées jie qi 节气. Li Dong pourrait aussi être traduite par ‘’commencement de la fin’’, car elle annonce la fin des travaux agricoles et l’approche du solstice d’hiver. Les Chinois célèbrent généralement cette date transitoire en consommant des soupes herbales tonifiantes et en mangeant des raviolis chinois.  

Selon les principes de la médecine chinoise, nous entrons dès ce jour dans le mouvement énergétique de l’hiver nommé cang qui signifie: mettre en réserve, conserver, emmagasiner. Il est vrai que durant cette période de l’année, la nature tombe en dormance, les arbres sacrifient leurs feuilles pour conserver leurs énergies en leur centre et certains animaux se réfugient dans leur terrier pour hiberner. L’homme, intimement lié à son environnement, doit lui aussi prendre des précautions afin de s’harmoniser aux influences climatiques et énergétiques de l’hiver. 

C’est là où la sagesse de la médecine chinoise et des principes d‘entretien du principe vital (yang sheng 养生) entrent en jeu, en nous offrant plusieurs conseils d’hygiène de vie en accordance aux transitions saisonnières. 

Émotion et style de vie

De façon générale, l’hiver nous amène à plus de réserve et de tranquillité. Nous devons donc ménager nos énergies, se coucher plus tôt et se lever plus tard et éviter les exténuations de toutes sortes, qu’elles soient physiques ou mentales. Nous voudrons éviter les grandes transpirations et donc favoriser des exercices de type plus modérés. Dans le même ordre d’idée, il est préférable de limiter nos ambitions afin de favoriser l’introspection et le travail sur soi. Vaut mieux se tenir à l’écart des émotions fortes et rechercher le calme et l’harmonie. Dans cette période la plus Yin de l’année, nous pouvons nous reconnecter à notre nature profonde et nous intéresser aux aspects plus subtils et mystérieux de notre existence, ainsi qu’à notre rapport aux ancêtres. 

Qigong et automassages

Durant l’hiver, nous favorisons les pratiques plus Yin, basées sur la méditation et les auto-massages. Une routine en position assise comme les 12 brocarts est tout à fait indiquée. L’hiver étant la saison de l’élément Eau, relié au Reins, les auto-massages de la région lombaire seront particulièrement recommandés. Il suffit de frotter les paumes entre elles afin de générer beaucoup de chaleur. Ensuite, on applique les paumes encore chaudes sur la région lombaire et l’on frotte vigoureusement de haut en bas. On peut mettre un peu plus de pression sur le mouvement vers le bas pour favoriser la descente de l’énergie. Ensuite, on laisse les mains en place sur les Reins et l’on inspire profondément en visualisant la chaleur pénétrer profondément dans les 2 Reins. Répétez le processus 3 fois ou plus. Finalement, on peut compléter par le massage de la plante des pieds qui est la partie la plus Yin du corps. Cela consiste simplement à frotter vigoureusement la plante des pieds d’une main alors que l’autre tient le pied en extension. On enchaine ensuite avec le tapotement du point 1 Rein, situé au centre du tiers antérieur du pied,  avec la paume de la main (50 fois des deux côtés). Cet exercice a pour effet d’activer le méridiens du Reins, tonifier le Yin et favoriser le sommeil.    

Alimentation  

L’hiver étant la période la plus froide de l’année, il sera important d’éviter tout aliment froid ou de ‘’nature froide’’ selon la médecine chinoise. C’est le moment idéal pour consommer des soupes nourrissantes et tonifiantes à base d’herbes. Par exemple, une soupe de viande de mouton à laquelle nous pouvons ajouter carottes, gingembre, échalotes ou angélique chinoise (Danggui) sera excellente pour réchauffer l’organisme, tonifier le Yang et disperser le froid. La viande de mouton est réputée en médecine chinoise pour tonifier le Yang. 

Thé

Au niveau des thés, nous préférons les thés rouges (communément appelés thés noirs en occident) ou les thés âgés comme le Pu er. Ces thés sont de nature plus chaude et leur saveur est douce, ce qui réchauffe le corps et favorise la digestion.

Laissez un commentaire

Inscrivez-vous à l’Infolettre